Les points forts et les points faibles : comment aborder ces sujets au cours d’une entrevue ?

Les points forts et les points faibles : comment aborder ces sujets au cours d’une entrevue ?

07/06/2022 Non Par Emploirama

Lors d’un entretien d’embauche, il est fréquent que les recruteurs questionnent les candidats à propos de leurs forces et leurs faiblesses. Pour se démarquer des autres postulants, il faut savoir s’exprimer sur ces deux points de manière convaincante. Comment parler de ses forces sans paraître vaniteux ? Comment aborder ses faiblesses sans que cela ait un impact négatif sur sa candidature ?

« Parler de vos points forts et vos points faibles » : pourquoi les recruteurs abordent ces sujets ?

Pour répondre correctement à cette interrogation, il faut comprendre pourquoi cette question est souvent abordée par les recruteurs. Avant tout, il faut garder à l’esprit qu’un entretien a pour objectif de faire plus ample connaissance avec la personne qui interagit avec nous. Certes, c’est une question qui met dans une position inconfortable, mais elle permet d’en savoir plus sur son interlocuteur. Les réponses données vont avoir un impact dans le processus de recrutement. Elles vont donner un aperçu du profil du candidat.

Garder en tête trois points essentiels

  • Tout le monde possède des défauts

C’est bien connu « personne n’est parfait ». C’est pourquoi, il faut être sincère envers vous-même et votre recruteur. Insinuer que vous n’avez pas de défaut démontre que vous êtes une personne arrogante.

Lorsqu’un recruteur vous interroge sur vos points forts, il cherche à savoir si vous disposez des qualités essentielles pour le poste. Seriez-vous capable d’accomplir les missions qui vous incombent si vous êtes embauché ? En vous questionnant sur vos défauts, il veut déterminer votre capacité à vous autoévaluer. L’objectif est de voir si vous avez un esprit critique.

  • Tout doit être bien dosé

Rien ne vous oblige à vous montrer sous votre mauvais jour. Rappelez-vous que vous avez envie de décrocher le poste proposé. Ne soyez pas mélodramatique. Ne dites jamais au recruteur que vous ne faites jamais rien comme il faut. Énoncez quelques défauts et accentuez vos qualités lors de l’entretien (n’exagérez pas).

Vous avez du mal à tenir les délais ? Vous n’êtes pas une personne ponctuelle ? Ce n’est pas nécessaire de les mentionner au cours d’un entretien. Faites-en sorte de corriger ces défauts sans avoir à en faire part au recruteur.

  • Toujours être professionnel

Mettez en valeur les forces qui vous ont permis de vous démarquer et de réussir dans votre vie professionnelle. Pour ne pas bégayer au cours de l’entretien, dressez à l’avance une liste de vos atouts. Choisissez les qualités qui concordent avec les exigences citées dans la description du poste. Insistez sur ces points au cours de l’entretien.

  • Tourner ses faiblesses en force

Il existe des défauts qui se révèlent être des qualités. Mais, vous devez faire preuve d’une grande humilité. Essayez d’imaginer une situation qui va permettre de transformer vos faiblesses en force. Vous pouvez par exemple dire que :

  • Vous avez l’habitude de travailler lentement puisque vous êtes perfectionniste. Vous aimez rendre un travail de qualité.
  • Vous êtes une personne impulsive (cela démontre que vous êtes capable de prendre des décisions rapidement).

Quel que soit le point faible que vous abordez, essayez de le tourner à votre avantage. Si vous n’êtes pas capable de faire cela, montrez au recruteur votre volonté à corriger vos défauts ou de les compenser.

Quelques conseils utiles pour aborder ces points délicats

  • Faire preuve d’honnêteté

Lors d’une entrevue, lorsque vous parlez de vos atouts et de vos défauts, restez honnête. Les recruteurs accordent plus de crédits aux personnes authentiques. Les personnes offrant des réponses génériques, calculées ou exagérées ne seront pas bien vues. Un employeur ne trouvera aucun intérêt à engager un individu qui n’est pas capable de reconnaître et d’apprendre de ses faiblesses. Montrez tout de même que vous êtes la personne qui convient le mieux au poste ou à l’entreprise.

  • Se servir d’exemples concrets

Lorsque vous avez l’occasion de citer un exemple concret, utilisez-le. Pensez aussi à contextualiser la réponse que vous vous apprêtez à donner. Cela va permettre au recruteur de visualiser les concepts et les situations que vous lui exposer. Utilisez des exemples concrets tirés de vos postes antérieurs. Cela démontre que vos forces vous ont permis de progresser dans le monde professionnel.

  • S’exprimer clairement

Au début de votre réponse, vous pouvez raconter une petite anecdote. Mais, vous devez être capable de lier votre histoire avec le trait de caractère que vous souhaitez illustrer. L’idéal est de parler d’une qualité utile au poste que vous envisagez d’occuper. Si vous parlez d’une de vos faiblesses, montrez comment vous allez y remédier.

  • Être bref

L’entrevue d’embauche ne devrait pas être consacrée pour parler de vos forces et de vos faiblesses. Vous pouvez aborder une ou deux forces ou faiblesses. Soyez attentif à la manière dont la question sur les points forts et les points faibles sont abordés. Misez plutôt sur la qualité que sur la qualité.

Quelle est la meilleure démarche pour identifier ses forces et ses faiblesses ?

  • Se référer à ses proches

Si vous avez du mal à rester objectif, questionnez vos collègues, vos amis ou les membres de votre famille. Votre entourage aura sûrement des opinions qui pourront vous aider. Incitez-les à utiliser des exemples de situations qui permettent d’illustrer leurs propos.

  • Faire une rétrospective de son expérience

Est-ce que vous avez déjà été amené à résoudre un problème complexe dans le cadre professionnel ? Comment l’avez-vous résolu ? Quelles sont les qualités que vous avez acquises dans le cadre de cette expérience ? Quelles étaient les faiblesses qui vous ont empêché d’avancer ou de résoudre le problème rapidement ?

  • Dresser une liste

Listez trois à cinq forces et faiblesses. Essayez de les illustrer à travers des exemples concrets pour vous exercer. Vous n’aurez plus qu’à les adapter en fonction des postes.