Comment fonctionne un compte de libre passage ( LPP ) en Suisse ?

Comment fonctionne un compte de libre passage ( LPP ) en Suisse ?

19/06/2019 Non Par Emploirama

La sécurité financière et professionnelle n’est pas toujours assurée, surtout lors des départs pour l’étranger. Un changement de profession peut aussi affecter notre compte en banque. C’est là tout l’intérêt d’un compte de libre passage. Il permet de préserver son capital de prévoyance même si vous tombez en chômage. Cas de la Suisse.

Un compte de libre passage, c’est quoi ?

Un compte de libre passage (LPP) est un compte bancaire sur lequel vous pourrez verser l’ensemble des avoirs accumulés en vue d’une prévoyance professionnelle. Tout le capital de prévoyance peut y être transféré. C’est le 2ème pilier. Le taux est plus élevé, ce qui est plus avantageux qu’un compte épargne normal.

Le LPP consiste à sortir de sa caisse de prévoyance avant l’arrivée de la prévoyance assurée. Il est donc besoin d’ouvrir un LPP quand vous changez d’employeur. Mais votre caisse de pension reste dans votre compte initial. C’est également le cas lorsque vous décidez de devenir un travailleur indépendant ou de suivre une formation continue.

Une obligation légale

En Suisse, l’ouverture d’un LPP est obligatoire. La loi fédérale, en ce qui concerne la prévoyance professionnelle vieillesse, celle pour les survivants et l’invalidité (LFLP), a vocation à assurer la protection sociale.

Le but est de maintenir les droits du titulaire de compte même s’il change de caisse de pension avant la survenance d’une prévoyance. Il a donc droit à une prestation de sortie légale et sûre aux termes de l’art. 2 al.1 de la LFLP.

Deux hypothèses existent :

  • soit l’assuré choisit de quitter sa banque pour une nouvelle institution de prévoyance. La première est ainsi tenue de transférer le capital de prévoyance à la nouvelle prestation de sortie (art. 3 al. 1 LFLP) ;
  • soit l’assuré ne passe pas chez une nouvelle institution de prévoyance. Il lui est obligatoire de communiquer les moyens pour maintenir sa prévoyance.

Dans ce dernier cas, il peut demander une police de libre passage chez son assureur ou bien ouvrir un compte de libre passage auprès d’une fondation de libre passage. Dans le cas contraire, le versement se fera auprès de l’Institution supplétive LPP.

Les prestations de sortie

Les prestations de sortie sont prévues en cas de chômage. Vous devriez ainsi transférer votre capital dans un compte bloqué, avec deux options : une banque ou une police de libre passage chez votre assureur. L’objectif est de maintenir votre assurance.  Il ne peut être retiré que pour un nouveau logement ou pour la survenance d’un risque.

C’est également le cas si vous trouvez un nouvel emploi parce que le salarié est obligé de changer d’institution de prévoyance à chaque nouvel emploi. Il aura donc le droit de récupérer la somme de sa caisse de prévoyance vieillesse.

Les principaux avantages du compte de libre passage

Le LLP offre sécurité financière. En Suisse, il est considéré comme une véritable assurance financière.

Le LLP permet d’avoir :

  • Une couverture de prévoyance maintenue même si vous n’êtes affilié à aucune caisse de pension pendant un certain temps et si vous êtes en cessation d’activité professionnelle ;
  • Un transfert de vos avoirs sur un compte de libre passage ou un placement sur un dépôt de libre passage sur votre 2ème pilier ;
  • Une exonération d’impôt sur le patrimoine, les revenus d’intérêts et les capitaux jusqu’à leur retrait ;
  • Une bonne retraite, car les fonds permettent de démarrer une nouvelle activité, d’acheter une maison ou autres.

La tenue de compte est également gratuite. Et aucun délai de résiliation n’est prévu. Vous aurez même un extrait de compte annuel gratuit pour suivre l’évolution de vos avoirs.